Pleine Lune

Solitude au clair de Lune.

Plusieurs années ont passé depuis la lecture de L’Étranger à la Terre, écrit par Richard Bach.
Cependant,  la solitude n’est pas qu’un sentiment fugace, un beau voyage intérieur, de solitaire au tour de la vie, parfois cruel, parfois en rose.

Voilà l’éternelle, écrasante conviction de celui qui est étranger à la terre.

Écrivait le poète de l’amour et l’introspection cosmique…

La lune à Vaccarizzo Albanese
Copyright et crédit http://www.alessandrosammarra.fr

« Je serai le nuage; toi tu seras la lune.
Je te couvrirai le visage de mes deux mains,
et le toit de notre maison ce sera le ciel bleu.
… Je serai les vagues et toi une plage lointaine
Je roulerai, roulerai, roulerai,
et m’écroulerai sur tes genoux.
Et personne au monde ne saura
où nous nous trouverons tous deux. »

Rabindranath Tagore

Alaric, le documentaire-fiction entre l’histoire, la légende et l’Amour

Cependant les pierres vibraient sous mes pieds, semblaient vouloir me dire quelque chose, des histoires transmises de génération à lesquelles on ne peut pas échapper!
Le mythe et la légende d’Alaric.

Alaric est la rivière de la légende qui capture et conserve l’histoire des nations, tournants majeurs qui ont marqué le cours de l’action humaine.

Le documentaire-fiction réalisé par Alessandro Sammarra est sorti en 2011.
Protagoniste un femme venue de la Provence sur les traces d’Alaric qui amène le spectateur par la main et le conduit à travers mille six cents ans d’histoire, depuis la descente du roi barbare de l’île de Peuce, jusqu’à la disparition à Cosenza, en Calabre. Un itinéraire à travers les chemins parcourus par Alaric à la recherche de l’essence de cet homme extraordinaire qui a osé mettre le siège devant Rome et aller là où d’autres n’avaient pas osé.

Le voyageuse explore les complexités de la ville antique, mais n’est pas le trésor à attirer son attention (elle ne le mentionne pas directement), plutôt, les raisons de l’histoire, les mécanismes qui sous-tend les ineffables cours et recours historiques.

Plusieurs, par conséquent, les niveaux de lecture que sont révélés au spectateur.

Alaric, avant que condottiere, est un homme qui depuis les rives du Danube suit un design audacieux qui le libère de avancer vers les terres fertiles de la Calabre, où le sort lui prend au dépourvu.

 

La mystérieuse femme française, animée par un désir de retracer l’animus de l’orgueilleux roi barbare, plonge dans les profondeurs de l’histoire, de engins qui ont marqué le destin de l’humanité, et donc, presque insciemmente, vers le bas dans sa vie intérieure à travers un dédale introspective.

La figure de la protagoniste apparaît, par conséquent, sublimée jusqu’à ce qu’une augmentation de la voix narrative.

Soudain, comme si aspiré dans le tourbillon de l’histoire, la femme mystérieuse française retrouve retrouve sa dimension concrète, bien entourée de ancestralité.
La protagoniste n’est rien de plus que Galla Placidia, créature féminine qui a su conduire un empire et induire en erreur l’amoureux et astucieux Alaric.
Voilà la raison de l’errance continue, de déjà vécu, de retourner sur les lieux après mille six cents ans d’histoire.

Le protagoniste, comme Ulysse, aborde le thème du retour incomplète, parce que, comme une branche du courant impétueux tirée vers le haut en Provence, elle était otage d’un autre destin, elle devait se marier avec Ataulf.

Alaric, le symbole de la légende à laquelle les gens comptent sur le souvenir impérissable, c’est d’abord un homme avec son humanité et est par son humanité que la protagoniste se retrouve elle-même et ses racines.

Le documentaire-fiction « Alaric » a gagné le première et unique prix du Concours organisé par la ville de Cosenza « J’ai vu un Roi .. court »

L’Associazione Socio-Culturale OcchiettiNeri
présente

en collaboration avec
VM Produzioni Video

Alaric

de Alessandro Sammarra
avec Elisabetta Ricci

Sujet et scénario
Elisabetta Ricci

voixe narratives
Elisa Ianni Palarchio
Francesco Tricoli

Images vidéo
Marcello Vocaturo

photographie et monteur
Alessandro Sammarra

conseiller technique
Costantino Sammarra

secrétaire d’édition
Maria Romina Calabrese

cover_alarico

La bande-annonce 

Le reportage RAI

Voilà les photos de la remise de prix du Concours et de backstage!

 [nggallery id=45]

 

 

 


Première fois en Russie, à découvrir absolument!

La Russie est un pays dur avec les voyageurs, tu l’aime ou tu l’aime pas, pas des compromis! 😉
Son passé est encore présent, mais se dissout lentement.
Voyager en Russie est une expérience stimulante en raison de la barrière de la langue et de plusieurs différences sociales, culturelles, politiques aussi.
Rappelez-vous que si vous profitiez de vacances à l’approche de l’été, la chaleur va rapidement se faire sentir avec l’augmentation de la température dans les rues.
J’ai visité les villes de Saint-Pétersbourg et de Moscou – deux villes que tout oppose – avant les elections 2012.
Gigantisme et démesure menée par les soviétiques à Moscou: des tsars à l’ancienne URSS. La métropole est vaste et étendue, vous pouvez visiter la ville en empruntant son réseau souterrain. Elle est une excursion unique entre sculptures, lustres et mosaïques. Expériences inoubliables!
Aussi fameuse et très belle la ville de Saint-Pétersbourg, avec ses fameuses perspectives qui traversent la ville. Elle  révèle sa beauté a chaque coin de rue, avec ses perles architecturales de style baroque, ses églises, palais, canaux, jardins et fontaines.

Je vous invite à bien regarder mes deux photos et à vous en imprégner, afin de découvrir mes émotion en tour! Cliquez sur les liens suivants!
Moscou
Saint-Pétersbourg
Bon voyage! 😉 

Vacances à Tallinn

Bienvenu à Tallinn!
Je suis arrivée par le ferry de Helsinki, la ville est magnifique.
Le centre historique, restauré parfaitement, depuis 1997 a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco, est très riche en bijou architecturaux!
Vous trouverez maisons en bois et en pierres, églises luthériennes et orthodoxes, plusieurs lieux d’attraction touristiques diverses.
Ainsi, commerçants en costumes médiévaux, petites pièces de théâtre et acrobates attirent des centaines de visiteurs.
Tallin est le centre politique et économique de la République de l’Estonie.
La moderne ville c’est tellement différent du centre historique! Elle est divisée en deux parties distinctes: la moderne et la vieille, charmante, pas très grand, mais il y a beaucoup de choses à voir. Par contre, le contraste est saisissant avec le centre commercial de la Tallinn moderne!
Je vous recommande de visiter la ville et je pense qu’il est possible de bien la visiter en quelques jours!

En cliquant ici vous pourrez visualiser mes photos de voyage!

« Minuit à Paris » : sur les traces du Woody Allen!

Voilà mon guide des itinéraires du tournage de « Minuit à Paris »!

Quelqu’un aime à déclarer: « Si je n’habitais pas à New York, je vivrais à Paris… »
C’est Woody Allen, le “réalisateur européen”! Je vais vous amener aux les lieux de tournage de “Minuit à Paris”, célèbres ou inattendus, qui a pour unique vedette la Ville-Lumière.
C’est un jeu très amusant pour moi de retrouver les “locations” du film, un endroit, un coin de rue, une façade d’immeuble, un hotel.

Un américain amoureux de la capitale vais chercher les temps du passé et parfois il nous montre des vrais cartes postales, incarnés par de bons acteurs et personages: Hemingway, Dalì, Man Ray, Cole Porter, Picasso.

Et comme un vrai petit guide touristique, le réalisateur nous montre les quais de Seine

Along the river

le square Jean XXXIII qui longe la cathédrale Notre-Dame

Sq_Jean_XXIII

les fameux bouquinistes, la Place Dauphine, et aussi le mythique Pont Alexandre III

 

 

 

 

 

 

 

Nous continuons avec le Bristol et ses appartements!

Une partie du tournage s’est d’ailleurs également déroulé dans la Suite Panoramique ainsi que devant l’entrée et dans le hall de l’hôtel.
Où est situé? A quelques pas du Palais de l’Elysée, au 112 rue du Faubourg saint-Honoré!

Paris est la capitale la plus visitée au monde où l’art est vivant mais aussi ville des artistes. Woody Allen nous fait découvrir les hauts lieux culturels par des promenades dans la Galerie des Glaces du Château de Versailles

au Musée de l’Orangerie

des impressionnistes Giverny, et le Musée Rodin.

Le Voyage sur les lieux de “Minuit à Paris” continue, Woody Allen nous conduit aux puces de Saint Ouen et sur la Place de la Contrescarpe, au 5ème arrondissement

pour le tournage de la scène dans laquelle jouait Carla Bruni, la première dame de France.
Quelq’un a dit (mauvaises langues!) que le président de la République, Nicolas Sarkozy, venu admirer en personne son épouse aurait fait preuve d’une légère irritation au moment du tournage, peut-être parce que elle devait jouer une scène de baiser…

Merveilleuse la scène sur les marches de l’Eglise Saint-Etienne du Mont!

ely_paris_2012_32

Ici, lorsque les douze coups de minuit sonne, une voiture d’époque vient chercher Owen Wilson et l’emmène voyager dans le temps !
Vous aussi, vous aimeriez prendre cette vieille voiture? Elle nous emporterait vers le Paris des années 30!
Allons-nous-en! 

Alaric, le Roi des Visigots en scène

Quel magnifique spectacle au « Théâtre » Italia de Cosenza!

Voilà le retour en Calabre du roi Alaric après 1600 ans. Alaric meurt sous les murailles de Cosenza et est enterré avec un important trésor dans le lit du Busento, qui arrose la ville. Le « trésor d’Alaric », qui a toujours échappé aux pillards et aux chercheurs de trésor, est toujours autant recherché.
Dans ce spectacle, autour de la voix narrative masculine, j’ai joué la totalité des personnages, trois femmes différentes en marge de leur époque,  mais parfois liés: Lili Marleen, Galla Placidia et Europa.
Le spectacle traite de la double vie d’un homme, un grand roi, et d’une femme, une princesse  d’illustre naissance,  fille de l’empereur Théodose Ie.
Les événements de l’histoire et la relation entre personnage est extrêmement complexe, jusqu’à devenir fusionnelle.

Depuis mille six cent  ans d’histoire Alaric revient pour realisér son rêve inassouvi, un projet encore pas pleinement réalisé: l’Europe.

[nggallery id=43]